Avertir le modérateur

23/03/2010

Combien pour cette ville dans la vitrine UMP ?

« Les Mulhousiens méritent de connaître le prix de ce marchandage » a écrit Bockel dernier dans son tract .

 

Grande défaite et petit remaniement comme le disait la presse locale. Notre sous-ministre mulhousien gauche moderniste a sauvé sa peau et son placard. Jusqu’à la prochaine fois.

Son salaire de sous-ministre (11 584,67 €) plus ses émoluments en échange d’une fonction de maire absent (4 627,08€) dans la ville du plus fort taux de précarité d’Alsace?

 

Car dans l’intervalle il n’aura pas manqué de céder son siège de maire de Mulhouse à son dauphin Rottner premier, ainsi Bockel dernier aura  rempli son contrat Sarkozyste.

 

A défaut de victoire éclatante d’une gauche Sarkozyste, il aura livré pieds et poings liés un « laboratoire » de 100 000 habitants à un UMP qui n’est pas passé par le suffrage universel.

 

Un petit dernier pour la route ?

 

Consolons nous, à défaut de cour martiale, Bockel aura été jugé par le suffrage populaire.

Liste Bigot-Fernique : 47,05%

Liste Richert-Bockel : 35,16%

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu