Avertir le modérateur

23/03/2010

Bockel, Rottner 1er, Risser : les dessous des assises !

Chantal Risser, adjointe à l’éducation, annonçait en 2008 à grand coups de communication une large consultation sur les horaires scolaires des écoles mulhousiennes, pompeusement dénommée  « les Assises de l’éducation  » !

Peu après la rentrée 2009-2010, ce sont les enseignants soutenus par les parents d’élèves qui dénonçaient le peu de réelle concertation et s’opposaient aux réformes voulues par Madame Risser.

S’en suivit la constitution d’un comité de pilotage, l’organisation « d’assises », dont on peut se douter que les membres furent triés sur le tas pour évincer des portes paroles considérés comme un peu trop opposants.

 

Aujourd’hui, c’est l’intersyndicale de la Ville et de la MAAaaaa qui appelle  l’ensemble des salariés du service Education à participer à la journée d’action interprofessionnelle du 23 mars :

« Nous souhaitons dénoncer avec force le projet de réorganisation du service Éducation en évoquant les conséquences pour l’ensemble des agents de la ville de Mulhouse et de la M2A de ce service, soit plus de 400 personnes ainsi que pour les familles de ces mêmes agents...

Nous condamnons le choix sans réelle discussion ….

« Nous ne sommes pas en mesure d’établir les conséquences pour les parents des enfants scolarisés, par manque d’information. Mais il pourrait y en avoir sur l’accueil du matin dont le coût aurait un impact direct sur leur pouvoir d’achat ».

 

Fausse concertation avec les parents d’élèves, défaut de concertation avec les enseignants, absence de concertation avec les agents… Voilà la recette mulhousienne des Assises de l’UMP-Gauche Moderne.

Comme pour le commerce, les Mulhousiens payent deux fois pour ne pas être entendus.

Combien pour cette ville dans la vitrine UMP ?

« Les Mulhousiens méritent de connaître le prix de ce marchandage » a écrit Bockel dernier dans son tract .

 

Grande défaite et petit remaniement comme le disait la presse locale. Notre sous-ministre mulhousien gauche moderniste a sauvé sa peau et son placard. Jusqu’à la prochaine fois.

Son salaire de sous-ministre (11 584,67 €) plus ses émoluments en échange d’une fonction de maire absent (4 627,08€) dans la ville du plus fort taux de précarité d’Alsace?

 

Car dans l’intervalle il n’aura pas manqué de céder son siège de maire de Mulhouse à son dauphin Rottner premier, ainsi Bockel dernier aura  rempli son contrat Sarkozyste.

 

A défaut de victoire éclatante d’une gauche Sarkozyste, il aura livré pieds et poings liés un « laboratoire » de 100 000 habitants à un UMP qui n’est pas passé par le suffrage universel.

 

Un petit dernier pour la route ?

 

Consolons nous, à défaut de cour martiale, Bockel aura été jugé par le suffrage populaire.

Liste Bigot-Fernique : 47,05%

Liste Richert-Bockel : 35,16%

19/03/2010

Bockel et Clad : la prison départementale échappe aux codes de la construction !

Monsieur Clad, maire de Lutterbach a (enfin !) accepté de mettre le projet de la maison d’arrêt départementale à l’ordre du jour du conseil municipal.

De mémoire de Lutterbachois, il n’y avait jamais eu autant de monde à une séance du conseil,  une centaine d’habitants présents.

L’opposition a eu l’occasion d’interpeller le maire quant au peu de concertation sur les premiers points à l’ordre du jour. En réponse monsieur Clad renvoyait la concertation à la lecture du bulletin municipal !... Cela nous rappelle une certaine démocratie mulhousienne.

 

Les arguments de Clad pour l’implantation de la nouvelle prison à Lutterbach ?

Plus  8% de recettes en taxe d’habitation et taxe foncière. Plus 20% de taxe professionnelle et éventuellement quelques habitants supplémentaires pour la commune (au cas où les surveillants de la prison voudraient déménager). La construction du bâtiment pourrait engendrer des emplois pour les Lutterbachois (les habitants chômeurs sont-ils tous qualifiés dans le BTP ?)…. Et bla, bla, bla…

Raisonnement à très courts termes.

 

Rémy Neumann, tête de liste de l’opposition, expose les cinq bonnes raisons de s’opposer à ce projet :

1-      Le non respect des documents d’urbanisme : le Plan d’Occupation des Sols (POS), le Plan de Gestion de l’Espace Rural et Périurbain (GERPLAN) et le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale). Documents de références ayant fait l’objet de concertations à tous les échelons territoriaux. Les terrains visés sont classés terres cultivables !

 

2-      Le non respect des risques majeurs : le terrain est classé non constructible ! Risques d’inondations, remontée de la nappe phréatique, risques d’éboulements ou d’affaissements, périmètre de protection de l’eau potable, ….

 

3-      Télescopage avec le projet de ligne à grande vitesse. Ce qui revient à la disparition de plus de 50%  des  terres cultivées à cet endroit (plus de 28% des terres agricoles du ban communal disparaitraient) et la mort annoncée du dernier agriculteur de Lutterbach.

 

4-      Le choix d’une prison inhumaine. Le rapport de Jean Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation des libertés, dresse un état des lieux sans concession sur les nouvelles prisons construites ces dernières années : une conception de nature à augmenter la violence, absence de relations humaines, multiplication des frustrations et de l’agressivité. Il est formel : pas de prison de plus de 150 à 200 résidents.

 

5-      Une démocratie locale bafouée. Le maire de Lutterbach a donné son accord sans aucune consultation du conseil municipal et encore moins des habitants. Il s’oppose à un référendum (alors que le maire d’Issenheim l’envisageait). Une enquête publique sera organisée une fois le projet ficelé !

 

Des raisonnements à beaucoup plus longs termes !

 

Le Maire, faute d’arguments valables,  a attaqué personnellement Rémy Neumann en le traitant de populiste… Comme le disent les enfants, c’est celui qui le dit qui l’est.

Et la MAA là dedans, elle ne dit rien ?

 

Nous, Droite Moderne de Mulhouse invitons tous les Haut-rhinois à signer la pétition, car  ce projet est départemental.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu