Avertir le modérateur

20/12/2009

Subventions : tours de passe passe de Chantal Risser, ni vu ni connu !

Elle est bien loin l’époque de l’éducation populaire qui vit la création des centres socioculturels et où Mulhouse ville innovante fit figure de pionnière. Mais c’était il y a plus de 100 ans.

Les centres socioculturels sont cofinancés par la Ville et la CAF, disparues les subventions du Conseil Général, envolées les aides européennes ...

La presse locale, L’Alsace, relatait mardi dernier les débats du conseil municipal relatifs aux subventions de la Ville pour les centres socioculturels mulhousiens.

A lire et à croiser les propos de Chantal Risser, adjointe depuis plus de 18 ans en charge de la jeunesse (donc des centres socioculturels) et de l’éducation (les écoles maternelles et élémentaires), nous découvrons des choses pour le moins surprenantes :

 

Chantal Risser évoque « le constat que chaque année les centres socioculturels sont déficitaires », sous entendu qu’ils sont de piètres gestionnaires…

Ce que l’adjointe oublie de préciser c’est qu’au-delà des pertes de subventions mentionnées ci-dessus, la Ville diminue également ses subventions et drastiquement. Pour exemple, le centre socioculturel Pax (quartier de Bourtzwiller) va perdre en trois ans 102 000 euros de subvention de la Ville!

Elle a le toupet de dire que « la Ville colmate en permanence les brèches » !

Et nos élus de la majorité de se gargariser de verser au Pax une aide « exceptionnelle » de 28 000 € !

Faites le calcul : on retire d’un coté 102 000 et on donne « généreusement » 28 000 de l’autre.

Beau tour de passe passe !

 

Un lissage du budget par Chantal Risser, soutenu par Jean Rottner qui dit vouloir « répartir équitablement les moyens entre les centres ».

Comment se font les calculs pour déshabiller Paul et donner à Jacques car c’est bien de ça qu’il s’agit. A coup de moyennes, de ratios, de pourcentages sans tenir compte de ce qui est fait sur le terrain par les travailleurs sociaux, sans tenir compte des réalités disparates des quartiers ; bien que « sur la base de critères retenus », dixit Jean Rottner !

Quelle équité face à la disparité des quartiers ?

Par exemple : l’AFSCO, centre socioculturel du quartier des Coteaux vient d’être doté d’une subvention de 301 199 € alors que le Pax touche 179 661 €.

Le quartier des Coteaux compte moins de 10 000 habitants alors que le quartier de Bourtzwiller compte lui plus de 15 000 habitants !

Il semblerait qu’elle reste attachée à son rôle de présidente du conseil de quartier Coteaux…

 

Loin de nous l’idée de dénoncer un centre socioculturel. Chantal Risser pratique depuis de nombreuses années la stratégie du « diviser pour mieux régner », mode de management infaillible  pour semer le trouble et la méfiance entre les centres socioculturels plutôt que de les fédérer.

 

Nous Droite Moderne de Mulhouse dénonçons le manque de vision et l’absence de projet global pour la Ville qui font que nos élus usés ne fonctionnent qu’en terrain connu et au cas par cas.

Commentaires

Quelle honte et pourtant cette femme est encore élue. L'équipe de ce mandat mérite le ponpon en terme d'incompétence et un jour il faudra en tirer le bilan, chiffres à l'appui... Le pire c'est que les gauchistes modernes de cette liste s'en contre fiche car depuis toute ces années de pouvoir les résidences secondaires sont construites et payées...

Écrit par : l'oeil de la sorcière | 22/12/2009

Je suis dépitée par tant d'idioties écrites en un seul article. Vous n'avez aucune réflexion de fond, ne comprenez pas pourquoi les subventions sont revues à la baisse, interprétez pour le moins largement des propos qui ne méritaient certainement pas autant d'attention... Je suis tombée sur votre blog par hasard, en faisant des recherches pour mon travail, et c'est désolant... Proposez quelque chose de plus concret, au lieu de vous contenter de dénoncer.
Quant au commentaire de l'oeil de la sorcière "Quelle honte et pourtant cette femme est encore élue" --> il me semble que c'est la démocratie, mais vous n'avez pas l'air bien informée...
Et enfin : "les résidences secondaires sont construites et payées" --> Chantal Risser, puisque "l'article" l'attaque personnellement, a-t-elle une résidence secondaire... A suivre....

Écrit par : ahurie | 27/01/2010

Voilà un blog rigolo qui gagne à être connu !
Pour ma part je ne vois pas les idioties de ce billet contrairement au commentaire "d'ahurie" qui pense qu'il ne faut pas porter d'attention aux décisions de la Ville ??... C'est aussi cela la démocratie que de commenter les votes des élus. Je ne vois pas non plus d'attaque personnelle car il s'agit d'une analyse autour de l'action publique d'une élue dans l'exercice de sa fonction.
Pour le reste bien évidemment que les élus sont légitimes vis à vis de notre système démocratique, mais on peut quand même se poser la question de la durée et du cumul des mandats car je pense que 18 ans au même poste c'est trop. Nous touchons là une des limites du système et comme dans la vie professionnelle il y a certainement une usure qui peut entrainer un manque de dynamisme en s'installant dans un dispositif qu'il est difficile de changer. Pour ma part je serai pour une limitation du nombre de mandat à l'ensemble des élus comme cela est fait pour le pdt de la République.
Encore une chose, je me contrefiche de savoir si telle ou telle personne à une résidence secondaire mais par contre il me semble que les citoyens devraient connaître le montant des indemnités, avantages en nature, jetons de présence... touchées par les élus car un peu plus de transparence à ce niveau ne ferait pas de mal à la démocratie.

Écrit par : wackes | 30/01/2010

Arrêtez tous de pleurez et votez....!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
L'Alsace avec le MODEM, la seule alternative qui s'élève au-dessus des clivages stériles gauche/droite !

Écrit par : militant | 30/01/2010

Je découvre ce surprenant article et je dois avouer que celui-ci correspond malheureusement à la réalité .

Mais pour être complet il faut aussi rajouter que la ville est membre de droit de la totalité des CSC , donc si mauvais gestionnaire il y a ... ??? la ville en fait partie !

De plus les CSC sont gérer par des bénévoles qui sont constamment malmenés par les organismes dont la ville de Mulhouse et là dessus il y a tant à dire.

Le sujet qui est explosif n'a jamais fait l'objet d'une étude de cas sérieuse ... pourquoi ?

@ +

Bésitos

Écrit par : Eric Citoyen | 05/02/2010

Pour avoir été professeur dans l'établissement où elle a son poste, je dois dire que si elle aussi aussi incompétente dans son poste politique que dans son "travail", alors je suis inquiète !
N'étant présente que 4-5 heures par semaine, elle a au moins le mérite de mettre tout le monde d'accord : elle a un poste clé et n'en assume aucune responsabilité. C'est un vrai boulet !

Écrit par : bosson | 07/07/2010

Pour avoir été professeur dans l'établissement où elle a son poste, je dois dire que si elle aussi aussi incompétente dans son poste politique que dans son "travail", alors je suis inquiète !
N'étant présente que 4-5 heures par semaine, elle a au moins le mérite de mettre tout le monde d'accord : elle a un poste clé et n'en assume aucune responsabilité. C'est un vrai boulet !

Écrit par : bosson | 07/07/2010

Il est exceptionnelle votre blogue, prompte, pratique, on l'aime bien, est ce que la création d'un comme blog est gratuite ?

Écrit par : bonus de paris sportif | 12/05/2014

Il est exceptionnelle votre blogging, prompte, pratique, il l'aime bien, est ce que l'élaboration d'un tel blog est gratuite ?

Écrit par : pronostic france honduras coupe du monde | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu