Avertir le modérateur

06/12/2009

Bockel a des réserves… d’argent !

Les questions autours des ressources vont bon train ces derniers temps alors que nombre de nos concitoyens ont du mal à joindre les deux bouts pourtant si proches de début et de fin de mois.

Proglio (nouveau patron d’EDF et ami de Bockel) a demandé 45% d’augmentation de salaire. Martin Hirch s’indigne de ces salaires indécents. Notre maire national lui ne s’indigne pas mais trouve la demande « légitime » et demande du bout des lèvres (il « émet des réserves ») que cette augmentation ne lui soit accordée qu’après avoir fait ses preuves. La dite augmentation a été accordée alors même que le boulot n’a pas été commencé.

 

Le point, relayé par les Dernières Nouvelles d’Alsace, révélait récemment les cumuls de ressources financières dont bénéficient certains de nos élus et en premier lieu notre maire sous ministre. Ce dernier s’est empressé de rédiger un démenti précisant le montant (exact?) de ses émoluments :

4 627,08 € pour ses indemnités locales (vous noterez la précision !)

11 584,67 € pour son traitement ministériel (rien que çà !)

Soit un total de 16 211, 75 €, par mois ! Oui, par mois.

Non compris bien sûr les frais de déplacements, de bouche et d’hôtellerie, de réception, de….

 

Le journal Le Point arrivait pourtant à un total de 23 000 €, mensuel (si, si), ramené à 21 000 € (toujours mensuel) pour cause de plafond pour un membre du gouvernement.

Nous émettons quelques doutes quant à une éventuelle erreur de calcul du Point mais admettons que Bockel ne nous gruge pas.

Pour n’être présent que deux jours par semaine (au mieux) à Mulhouse, le salaire est confortable ! Pour rappel, Bockel suite aux élections de mars 2008 avait fait augmenter ses indemnités (information révélée par le journal Tonic), et ce sans attendre les résultats de sa nouvelle équipe.

Admettons que Bockel ne prenne aucun jour de repos hebdomadaire (là aussi nous émettons des doutes), il travaillerait cinq jours par semaine au gouvernement (au plus) . Autre revenu confortable!

Ces « indemnités » sont bien sûr cumulables.

Englobent-elles ses fonctions de vice président à la CARMA, de président de la SERM, de président d’honneur de l’association des maires des grandes villes de France, de président de la Gauche Moderne, de président de … ? Bockel ne le précise pas, il y a une limite à l’indécence !

 

Nous Droite Moderne de Mulhouse dénonçons la Ploutocratie (1) de nos élus qui vivent de la politique au lieu de faire vivre la politique dans le mépris le plus total de l’équilibre social.

 

 

Source Wikipédia :

(1)    La ploutocratie : (du grec ploutos : richesse ; kratos : pouvoir) consiste en un système de gouvernement où l'argent constitue la base principale du pouvoir. D'un point de vue social, cette concentration du pouvoir dans les mains d’une classe sociale s’accompagne de fortes inégalités et d’une faible mobilité.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu